Démarches administratives du Sénégal démarches administratives ADIE
Accueil Particuliers » Actualités » Modernisation des centres Etat civil du Sénégal : l’Ue octroie du matériel informatique d’une valeur de 186 millions
Agrandir le texteDiminuer le texte
 

Modernisation des centres Etat civil du Sénégal : l’Ue octroie du matériel informatique d’une valeur de 186 millions

19 janvier 2016

Dans le cadre de la modernisation de l’état-civil, des centres de Dakar ont reçu un lot de matériel informatique d’une valeur de 186 millions de FCFA. C’est le début de la modernisation des centres pour onze régions du Sénégal sur financement de l’Union européenne.

Les maires des dix communes de la région de Dakar ont reçu le 18 janvier 2016 du matériel informatique dans le cadre du Projet d’appui à la modernisation de l’état-civil du Sénégal (Pamec). Lors d’une cérémonie symbolique, l’Union européenne a octroyé les premières machines de ce projet destiné à onze régions du pays pour un coût de 186 millions de francs Cfa. Le don se compose de 180 ordinateurs, 61 serveurs, 60 imprimantes, le câblage réseau de 60 centres, le déploiement du logiciel de traitement des faits d’état-civil, Hera, et la formation à son utilisation pour 300 personnes. 
Dans sa globalité, le Pamec est financé à hauteur de 3 milliards 300 millions de francs Cfa. Pour le chef de la délégation de l’Union européenne, «la résolution des problèmes liés à l’état-civil représente un enjeu majeur au niveau national». Selon Joaquin Gonza­lez-Ducay, «cela a des implications dans le domaine de la sécurité, notamment pour des actions efficaces de lutte contre la criminalité et le terrorisme. Une meil­leu­re identification de la population sénégalaise pourrait aussi contribuer à mieux gérer les flux migratoires».  
La concrétisation du Pamec va permettre d’améliorer la gouvernance de l’état-civil et la sensibilisation des populations sur l’importance des déclarations des faits d’état-civil. Il contribuera également au système d’archivage et de numérisation des données.

Le ministre de la Gouver­nance locale, Abdou­laye Diouf Sarr, a annoncé la poursuite de ce processus dans les prochains jours. «Le processus de remise va se poursuivre dans le courant du mois pour que les 60 centres qui sont dans la phase test puissent bénéficier des lots de matériel. Le programme n’est pas limité aux centres, l’objectif est une généralité globale», a-t-il expliqué. 
Avec le gain de temps que l’informatisation des faits d’acte d’état-civil, M. Diouf a partagé son souhait de voir les centres générer des profits avec ces opportunités de recettes. Pour la modernisation des centres des trois autres régions non prises en compte par le Pamec, l’Etat du Sénégal sera accompagné par la coopération espagnole et l’Unicef.

Source : Le quotidien

Démarches à consulter

Les services à contacter


Merci de bien vouloir recopier le code ci-dessus à l'identique. *

Crédits | Mentions légales | Contact