Démarches administratives du Sénégal démarches administratives ADIE
Accueil Particuliers » Culture et communication » Actualités » Vers une mise en œuvre rapide de la loi sur le droit d'auteur et les droits voisins (ministre)
Agrandir le texteDiminuer le texte
 

Vers une mise en œuvre rapide de la loi sur le droit d'auteur et les droits voisins (ministre)

15 novembre 2012

Le ministre de la Culture, Abdoul Aziz Mbaye, a annoncé mercredi à Dakar que son département va aller ''très vite'' à la mise en œuvre de la loi sur le droit d'auteur et les droits voisins promulguée en janvier 2008 et qui prévoit, entre autres, la création d'une société de gestion collective. ''Ça va aller très vite. On va la mettre en œuvre. Cette loi prévoit à la fois l'arrivée à la société de gestion collective et l'instruction de Monsieur le président de la République c'est de la mettre en œuvre et de mieux lutter contre la piraterie'', a-t-il dit à l'ouverture de la deuxième Conférence sur l'économie créative africaine.

''Tout l'objectif est de veiller à ce que l'artiste qui crée ait les moyens de bénéficier de son art pour vivre. Ceci passe par une meilleure prise en compte des droits qui naissent de sa création ainsi des ressources, des revenus qui en découlent. De même que tout ce qui concerne la protection de ces droits-là, donc la lutte contre la piraterie'', a expliqué M. Mbaye, faisant le lien entre cette option de son ministère et l'économie créative, sujet de la conférence.

Plus de 200 délégués venus du monde universitaire, des affaires, des institutions, de la culture, des arts et de la société civile prennent part à cette manifestation organisée par Arterial Network, en collaboration avec ADAFEST/Arterial Sénégal, Arterial Network Mauritanie et la Plateforme Art & Culture.

Il a ajouté : ''Aujourd'hui, les artistes ont leurs droits qui sont gérés par le Bureau sénégalais du droit d'auteur (BSDA). Donc l'évolution vers la nouvelle société va être accompagnée par tous les moyens qu'on a aujourd'hui pour arriver à quelque chose où les artistes, collectivement, s'autonomisent, gèrent leurs droits en collectivité''.

''L'Etat sénégalais prendra ses responsabilités pour lutter efficacement contre la piraterie'', a assuré Abdoul Aziz Mbaye, estimant qu'il faudra ''renforcer la dynamique de sensibilisation qui existe déjà'' pour amener le public à comprendre la spécificité du bien culturel.

Source : APS

Les services à contacter


Merci de bien vouloir recopier le code ci-dessus à l'identique. *


Merci de bien vouloir recopier le code ci-dessus à l'identique. *

Crédits | Mentions légales | Contact